Un partenariat novateur et prometteur entre les écoles normales supérieures (ENS) et les écoles normales de formation des professeurs d’école

Un partenariat novateur et prometteur entre les écoles normales supérieures (ENS) et les écoles normales de formation des professeurs d’école

A l’idée que l’excellence académique et la formation initiale et continue des enseignants sont des enjeux majeurs, la mutualisation des ressources et des formations entre l’école normale supérieure (ENS) et les écoles normales de formation des professeurs d’école (ENFPE) apparaît comme une initiative porteuse de perspectives innovantes.

A cet effet, une réunion technique s’est tenue ce 14 mai 2024, entre les ministères des enseignements primaire, secondaire et technique et de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il en découle des décisions fortes, notamment l’ouverture d’une ENS et d’une ENFPE sur le site de Niamtougou et celle d’une ENFPE sur le site de l’ENS d’Atakpamé.

Il va sans dire que, l’ENS d’Atakpamé et l’ENFPE de Niamtougou mutualiseront désormais leur capacité afin d’optimiser leur programme de formation et leur ressource pédagogique. Cette collaboration dès lors les parcours de formation des futurs enseignants en mettant à leur disposition l’expertise, les outils pédagogiques et les infrastructures des deux établissements.

Aussi, cette mutualisation se traduit-elle, des échanges de professeurs, des co-formations sur des thématiques transversales, des partages de ressources numériques et bibliographiques ainsi que des projets de recherche collaboratifs dans un cadre aménagé et partagé par les deux institutions.

Enfin, cette collaboration dépasse le simple échange de connaissance pour embrasser une approche holistique de la formation des enseignants. En combinant ainsi l’expertise disciplinaire de l’ENS avec la pratique pédagogique de l’ENFPE, les étudiants bénéficient d’une formation équilibrée qui allie, rigueur académique et expérience pratique. En formant ainsi des enseignants mieux préparés et plus compétents, cette mutualisation contribue à l’amélioration de la qualité de l’enseignement.

Cette innovation majeure au service de la qualité de l’enseignement révèle de façon magistrale la collaboration symbiotique entre les institutions en charge du secteur de l’éducation et de l’engagement constant du gouvernement de promouvoir des initiatives innovantes, efficientes et catalytiques du développement qualitatif du système éducatif togolais.

Biscone ADZOYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *