Le Mali s’inspire des réformes du Togo pour l’INPS

Le Mali s’inspire des réformes du Togo pour l’INPS

Une délégation de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) du Mali a séjourné au Togo du 27 au 31 mai 2025 pour une mission d’immersion à l’Institut National d’Assurance Maladie (INAM).

Cette visite a offert aux représentants maliens l’opportunité de rencontrer la direction générale et les équipes techniques de l’INAM.

Les discussions ont couvert divers aspects de l’assurance maladie universelle, incluant la gestion de la relation avec les assurés, l’enregistrement des bénéficiaires, et la numérisation des procédures.

L’intérêt de l’INPS pour les stratégies de l’INAM, visant à améliorer la qualité des services, a été particulièrement notable.

M. Modibo Sow, Directeur des Systèmes d’Information et chef de la mission, a justifié le choix du Togo en soulignant que l’INAM est une référence régionale en matière d’assurance maladie. Cette visite d’étude s’inscrit dans la volonté de l’INPS de constamment améliorer ses services en apprenant des meilleures pratiques internationales.

Selon M. Sow, l’organisation de l’INAM et ses outils de gestion innovants pour optimiser la qualité des services et la gestion des risques ont particulièrement impressionné la délégation malienne. Il a salué la richesse des échanges et le partage d’expériences, affirmant que ces interactions sont essentielles pour renforcer les capacités de l’INPS.

Mme Myriam Dossou d’Ameida, Directrice Générale de l’INAM, a exprimé sa satisfaction quant à cette visite, y voyant une reconnaissance du travail de son équipe et un exemple concret de la coopération dynamique au sein de la Conférence Internationale de la Prévoyance Sociale (C.I.PRE.S).

L’INAM n’en est pas à sa première expérience de partage de pratiques exemplaires, ayant déjà accueilli des délégations de Guinée, du Cameroun, du Burkina Faso et du Mali.

Ces visites témoignent de l’engagement des organismes de protection sociale à apprendre les uns des autres pour améliorer leurs services respectifs.

Jean-Marc Ashraf

Biscone ADZOYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *