Diplôme Inter Universitaire en e-Santé: quatre Universités en Afrique lancent un hackathon à Lomé

Diplôme Inter Universitaire en e-Santé: quatre Universités en Afrique lancent un hackathon à Lomé

Lancé ce lundi 10 juin dans la capitale togolaise, ce concours, intitulé « Innovation et Pratiques en Santé », est une initiative de quatre universités : l’Université de Lomé au Togo, l’Université de Bamako au Mali, l’Université d’Abidjan en Côte d’Ivoire et l’Université de Dakar au Sénégal.

Le diplôme interuniversitaire (DIU) e-santé Hackathon2024, un concours visant à détecter des talents dans l’e-santé dont
l’objectif est de révéler les potentialités de l’e-santé pour améliorer la prise en charge des patients, la gestion de la santé publique, l’équité d’accès aux soins et l’optimisation des dépenses de santé.

L’initiative souligne l’importance du développement du savoir-faire pour garantir des résultats tangibles et un développement harmonieux de ces outils technologiques.

Participent à Lomé à ce hackathon, 14 pays d’Afrique pour détenir un diplôme Inter Universitaire en e-Santé. L’objectif est de créer un cadre d’apprentissage professionnel en e-santé pour les différents acteurs clés, particulièrement dans les pays à revenu faible et intermédiaire, en collaboration avec des organismes internationaux. Le but est de cultiver un savoir-faire pour un développement cohérent, harmonieux et durable de la santé digitale au bénéfice des populations et de faire émerger des innovations alignées sur les stratégies de santé des pays.

Ce concours permet aux participants d’acquérir des compétences méthodologiques et conceptuelles en santé digitale, de connaître les domaines d’application de l’e-santé alignés sur les priorités de santé des pays et contribuant à l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD), et d’acquérir des connaissances sur l’innovation, le cycle de vie d’une startup, la gestion de projets et la conduite du changement. Jusqu’au 13 juin prochain, les participants apprendront également à élaborer des projets de e-santé structurants et viables à l’échelle nationale.

“Les médecins, ne possédant pas les bases nécessaires pour concevoir les applications, seront aidés par les informaticiens. Les médecins fourniront des idées basées sur leurs besoins et réalités, et les informaticiens les aideront à créer des applications et des logiciels. La mise en œuvre des projets sera vérifiée par les médecins pour s’assurer qu’ils répondent à leurs besoins et objectifs, optimisant ainsi la prise en charge des patients,” a précisé le Professeur Adambounou Kokou Biophysicien spécialiste de la télémédecine et coordonnateur local du point interuniversitaire de e-santé Afrique au Togo. Il a mentionné que cette initiative permettra aux professionnels de santé des différents secteurs d’être équipés et formés pour pratiquer la santé digitale et la télémédecine selon les règles de l’art, afin d’optimiser la prise en charge des patients à travers les divers pays d’Afrique.

Le hackathon du DIU de e-santé en Afrique, regroupant 4 universités, traite de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour réaliser la santé à distance. Durant cette rencontre, des concepts de santé et des concepts informatiques seront présentés aux participants.

Le DIU e-santé Innovation et Pratiques en Santé est sponsorisé et financé par la fondation Pierre Fabre.

Biscone ADZOYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *