Un Nouveau chapitre pour l’éducation à Abrewankor-Todji grâce au FACT

Un Nouveau chapitre pour l’éducation à Abrewankor-Todji grâce au FACT

Le village d’Abrewankor-Todji, perché à 770 mètres d’altitude dans le canton de Kessibo, vient de recevoir une contribution majeure à son infrastructure éducative. Le jeudi 13 juin, le maire de la commune Wawa 1, Assamoah Yao Ogah, a officiellement réceptionné provisoirement un tout nouveau bâtiment scolaire doté de trois classes et d’une direction. Cette réalisation est rendue possible grâce au Fonds d’appui aux collectivités territoriales (FACT), avec un investissement total de 21 millions de francs CFA.
L’infrastructure, qui inclut l’électrification par des panneaux solaires, vise à améliorer considérablement les conditions d’apprentissage pour les élèves et le personnel enseignant. Cette nouvelle école offre non seulement un cadre d’étude plus confortable mais aussi les équipements nécessaires pour soutenir l’éducation dans cette région montagneuse éloignée de Badou.
Lors de la cérémonie de réception, le maire Assamoah Yao Ogah a souligné l’engagement de la commune envers l’éducation dans le cadre de la décentralisation. Il a précisé que la construction de ce bâtiment scolaire répond à la volonté d’offrir des conditions éducatives équitables, même dans les zones difficiles d’accès comme Abrewankor-Todji. Cette initiative vise à garantir que tous les enfants, quelle que soit leur localisation géographique, aient accès à une éducation de qualité comparable à celle des milieux urbains.
En prévision de la prochaine rentrée académique, des représentants locaux et des responsables de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) ont inspecté l’infrastructure pour identifier les ajustements nécessaires avant que les élèves ne retournent en classe pour l’année scolaire 2024-2025. Le chef d’inspection de Wawa-Est, Monkila Niyéme, a exprimé sa satisfaction quant à l’impact positif que ce nouveau bâtiment aura sur l’apprentissage et le développement des élèves de ce village.
Ce projet marque un pas important vers l’amélioration de l’accès à une éducation de qualité dans les régions rurales du Togo. Il démontre également l’importance des partenariats entre les collectivités locales, les organisations de développement et les autorités éducatives pour construire un avenir prometteur pour la jeunesse togolaise.


Jean6marc Ashraf

Biscone ADZOYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *