Projet Coso: l’anadeb forme les communautés pour l’audit des sous-projets à kara

Projet Coso: l’anadeb forme les communautés pour l’audit des sous-projets à kara

L’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base (ANADEB) œuvre à la mise en œuvre efficace du projet de Cohésion Sociale des régions nord du Golfe de Guinée (COSO). Dans la Kara, l’approche Développement Conduit par les Communautés (DCC) est déployée pour évaluer l’impact des sous-projets du COSO.

Pour favoriser l’implication des communautés, l’ANADEB a organisé, du 15 au 18 janvier 2024, la première phase des séances d’harmonisation du guide de l’audit social et du suivi de l’approche DCC. La seconde phase a eu lieu du 15 au 29 février 2024, à Teroda et Bomwaï.

La première phase a ciblé les villages bénéficiaires des sous-projets dans la Binah. Les séances d’harmonisation ont eu lieu à Kadjanga, un village bénéficiaire de forage photovoltaïque. Les parties prenantes ont été impliquées dans l’audit de l’infrastructure.

Les Animateurs communautaires du projet et l’Agent d’appui au développement à la base (AADB) ont été sensibilisés au système d’audit pour accompagner les CVD à réaliser l’audit des sous-projets en fin de réalisation.

L’audit par les communautés, selon l’ANADEB, consiste à réunir les habitants de la communauté bénéficiaire pour discuter de la mise en œuvre du projet, recueillir leurs préoccupations, suggestions et plaintes en vue d’améliorer les projets futurs du COSO.

L’approche DCC vise à impliquer les communautés à toutes les phases des projets, de la planification à l’évaluation. Elle cherche à responsabiliser les communautés et les doter des moyens de participer au développement local. L’ANADEB a échangé avec les communautés d’Asséré et d’Assima pour évaluer les sous-projets du COSO.

Dans la Kara, le COSO a permis la réalisation de plusieurs infrastructures, notamment des forages alimentant en eau potable les populations. Financé par la Banque Mondiale et mis en œuvre par l’ANADEB, le COSO cible 16 villages de la Binah pour 21 sous-projets d’infrastructures, tous soumis à un audit social à la fin de leur réalisation.

Biscone ADZOYI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *